Au sujet du MBA à McGill

dimanche 18 avril 2010 ·

En marge du conseil général du parti libéral du Québec, la FEUQ sort un communiqué dans lequel elle affirme sans ambages que "la volonté de l’Université McGill de fixer les frais de scolarité de son MBA à 30 000 $ laisse présager des hausses tout aussi exorbitantes". Cependant, la FEUQ oublie de mentionner que personne n'étudie pour la société avant d'étudier pour eux-mêmes (même si leurs motivations personelles sont de redonner aux gens qui ont partagé avec eux) et donc les choix se font en fonction du rendement attendu. Après tout, je radote en disant que l'éducation c'est un investissement! J'ai donc été prendre les coûts des MBA au Canada et j'ai regardé le top 100 des écoles d'administration au monde. Sans surprise, vous remarquerez en mauve les écoles qui sont dans le top 100 des écoles d'administration selon le Financial Times de Londres. Êtes-vous surpris de voir que les meilleures écoles chargent plus cher? Les gens qui vont par exemple à l'Université de l'Alberta et qui paient une fortune pour leur MBA doivent s'attendre à un rendement équivalent et doivent savoir que c'est prisé sur le marché du travail. Alors je ne vois pas de problème aux frais de scolarité que l'Université McGill exige pour son département d'administration puisqu'il figure en 95eme position du ranking des écoles d'administration et 18ème au niveau mondial.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites