Les problèmes de mesures de la pauvreté

vendredi 12 mars 2010 ·

Jean-François Lisée nous parle souvent de comment le Québec est dans une situation enviable au niveau de la pauvreté. Il n'a pas tort, présentement le Québec est effectivement en tête de liste. Le problème cependant c'est qu'il se sert du LICO (Low Income Cut-Off). Cette mesure prend l'ensemble de la population, identifie le revenu médian et décide qu'à X% de ce point, on est au dessus du seuil de pauvreté. Cet instrument de mesure peut avoir des avantages, cependant il ne mesure pas du tout la véritable ampleur de la pauvreté ou jusqu'à quel point un dollar peut vous mener.

En fait, ce que Jean-François Lisée fait en ciblant systématiqument la pauvreté au Québec en fonction de cette définition qui est relative au reste de la population, c'est la mesure de l'égalité et non pas une mesure de la pauvreté. Ainsi, c'est trompeur de déclarer que le Québec a le plus bas taux de pauvreté puisqu'on déclare plutôt que le Québec est l'endroit le plus égalitaire. Une véritable mesure de la pauvreté serait d'essayer d'identifier le prix des biens essentiels à un ménage, la quantité de ces biens consommées annuellement et ensuite la part du revenu attribuée à la consommation essentielle. Ensuite, établir un seuil de la part du revenu attribué à ces biens devrait être utile.

Cependant, j'en ai déjà parlé plus tôt, mais le Québec est un endroit ou la pauvreté selon le LICO persiste beaucoup plus longtemps que dans les autres provinces signifiant une mobilité plus faible.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites