Des bonnes idées de Québec Solidaire?

lundi 1 mars 2010 ·

Québec Solidaire aurait des idées avec lesquelles je suis d'accord? Dur à croire, mais vrai. Sur leurs dix propositions, il y en a deux avec lesquelles je suis d'accord sans utiliser le même argumentaire. D'ailleurs, avant de passer aux commentaires sur ses propositions, j'aimerai dire que malgré les idées généralement ridicules de Québec Solidaire, j'aime comment ils participent au débat politique et produisent un bon exemple pour la droite économique de s'imposer comme force politique cohérente, non pas comme l'ADQ.

  1. Imposition d'une redevance d'un sous sur l'eau pour les compagnies minières: Malgré que QS est contre la marchandisation de l'eau et qu'il y a des manières d'assurer la distribution privée de l'eau et donc d'assurer l'allocation efficace de l'eau, il est possible d'appliquer un "prix" comme solution politique. Le bon d'avoir un prix qui imiterait le marché serait d'assurer une allocation efficace de l'eau. En donnant l'eau presque gratuitement aux entreprises, on assure la surconsommation de l'eau et réduit la rentabilité de l'application de mesures de réduction de la consommation ou d'augementation de la réutilisation. Cependant, pourquoi ne pas étendre une telle politique aux ménages personels mais aussi aux producteurs agricoles qui consomment, de mémoire, environ 60 pourcent de l'eau consomée par année?
  2. Réduction des subventions aux entreprises: J'ai pas vraiment besoin d'élaborer beaucoup sur ce point puisque les subventions, surtout de la manière dont elles sont allouées au Québec, distortionnent l'allocation du capital et du travail dans des industries. On peut penser par exemple à la Gaspésia sous Bernard Landry. Cependant, ce qui est triste c'est que Québec Solidaire ne note pas l'ampleur des subventions indirectes. Ces subventions indirectes peuvent être présentées sous deux angles: les crédits d'impôts et les bloc d'électricité subventionnés. Les crédits d'impôts sont souvent passés dans des budgets de manière subtile et presque personne ne conteste. Mais ils agissent exactement comme des subventions, mais en plus ils contribuent à une certaine iniquité fiscale puisque la base d'imposition change selon les entreprises. Mais ce qui me fâche encore plus, c'est l'énergie donnée à quelques sous aux alumineries. La raison pourquoi ca me fâche c'est que non seulement c'est excessivement coûteux et peu rentable, c'est que comme ca se fait sous l'égide de Hydro-Québec, ca n'est pas assujetti à l'Assemblée Nationale. C'est-à-dire que c'est une subvention qui ne sera jamais votée par les représentants des citoyens du Québec.
Je pense que ca résume bien mon deux sous sur les propositions de QS, le reste étant inacceptable selon moi. Mais comme ils notent, leurs deux mesures soulignées ici sauveraient équivaudraient à fermer 2 milliards de l'ampleur du déficit.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites