HDI et liberté économique

mercredi 14 octobre 2009 ·

David Gagnon nous montre le lien entre le niveau de développement économique et le niveau de libertés économiques. En soit, l’indice des libertés économiques nous est présentée face au niveau du PIB per capita. Cependant, puisque les gauchistes accusent souvent cette figure de ne pas répresenter d’autres points, j’ai décidé de comparer avec l’indice favori de la gauche : le Human Development Index(HDI). Cet indice est un composite du revenu, de l'espérance de vie et du niveau d'éducation.

J'ai donc classé en ordre croissants les pays selon leurs rangs dand l'indice des libertés économiques. Par la suite, je leur ai assigné leur HDI respectifs et je les ai divisé en quintiles. Voici le résultat :


Le HDI n’est pas un outil que j’aime utiliser fréquemment. Néanmoins, il admet que le sous-développement n’est pas un manque de revenu mais un manque de capacités. Plusieurs à gauche interprètent cette carence notamment par le manque de services publics de santé et d’éducation. Toutefois, il peut dénoter aussi l’absence de libertés économiques (notamment d’institutions qui assurent la protection de la propriété service). Par exemple, un niveau élevé de réglementations dans un système avec une faible institution policière peut susciter énormément de corruption. Cela peut empêcher certains individus de développer la capacité de se développer.

Certains disent qu'il y a aucune convergence économique globale au cours du 20ème siècle. Seulement des convergences entre groupes de pays particuliers. Cependant, il y a eu convergence globalement pour le HDI. Nicholas Crafts estime que le coefficient Gini de l’espérance de vie(une composante du HDI) s’est rapproché de zéro considérablement (plus d’égalité : le papier est verrouillé sur la bibliothèque, je peux vous le fournir par courriel sur demande) et que c'est dû principalement à la mondialisation. Ainsi, à certains égards, le monde est maintenant plus égalitaire qu’auparavant. Je pense qu'on peut donc postuler l'hypothèse que davantage de libertés économiques ont contribué à un monde plus égalitaire. Peut-être Friedman avait t-il raison en disant qu’un pays qui choisit la liberté comme outil de développement risque d’avoir une plus grande d’égalité et de liberté qu’un pays qui choisit l’égalité pour commencer?

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites