Le Québec relativement à l'Ontario sous Duplessis

mardi 8 septembre 2009 ·

Nous venons récemment de souligner le cinquantième anniversaire du décès de Maurice Le Noblet Duplessis, premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et ensuite de 1944 à 1959. Cependant, il s’agit plutôt d’une « célébration » de son décès comme si le Québec avait été libéré d’un Néron du Québec lorsqu’il est mort. Duplessis et son époque constituent l'efficace paillasson sur lequel les deux grandes familles politiques québécoises s'essuient les pieds depuis 50 ans, réussissant ainsi à diaboliser l’ensemble de son héritage. On peut déplorer un grand nombre de ses politiques, notamment la promotion de l'agriculture, les liens cossus avec l'Église et la loi du cadenas parmi tant d'autres. Toutefois, ses politiques économiques n'étaient pas si néfastes qu'on le fait croire. En fait, elles semblent positives.

En utilisant des données facilement accessibles sur Statistiques Canada (série 384-0035) sur le revenu personnel par habitant et le revenu personnel disponible par habitant en Ontario et au Québec, on remarque que les politiques économiques libérales de Duplessis ont eu des bon effets. Quand on prend la période de 1944 à 1959 pour les séries mentionnées plus haut, on remarque que le taux de croissance annuel moyen du revenu personnel disponible par habitant (en dollars courants) a été de 6.151% au Québec contre 5.41% en Ontario. Cela a permis au ratio entre les deux(Québec divisé par Ontario) de passer de 0.67 à 0.74 au cours de cette période. En 1960, à la fin du règne de l'Union Nationale, ce ratio était à 0.76. Après, si je compare avec la Révolution Tranquille qu'on définera selon comme allant de 1960 à 1966 (certains disent jusqu'à 1976), on remarque le ratio a continué dans la même direction pour atteindre 0.79 en 1966.

Je pense qu'on est en mesure de se demander si, économiquement, Maurice Duplessis était si mauvais pour la province. Je pense qu'il y a là sujet à étude.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites