Le salaire minimum: Hausse de 41% aux États-Unis depuis 2006

mercredi 15 juillet 2009 ·

Le salaire minimum aux États-Unis a augmenté de 41%. Mais il ne s'agit que du taux fédéral, quand j'étais à Washington D.C., les hausses du salaire minimum du district affichées dans les bureaux de l'Institut Hudson disaient quand les hausses de salaire allaient commencer. (Bon il y a aussi l'Oklahoma avec un salaire minimum plus bas que le prix du marché - donc totalement inutile). Mais je suis toujours sceptique des affirmations que le chômage va augmenter. Il est clair qu'il y a des distorsions qui s'effectuent et que les perdants sont les travailleurs peu qualifiés, les femmes qui reviennent sur le marché du travail et les aînés parce qu'ils ne sont pas employés ou qu'ils sont - là ou possible - remplacés par des machines.

Ce qui est clair toutefois, c'est que - comme je l'ai argumenté dans le passé sur ce blogue - le salaire minimum aide des gens qui n'ont pas nécessairement pas besoin d'aide (des étudiants qui ont sacrifié un salaire immédiat pour investir dans l'éducation à la promesse de salaire plus élevés et de sécurité d'emploi accrue). Il n'aide pas ceux qui ont vraiment besoin d'aide, il leur nuit et accroît les inégalités. (voir post sur Salaire Minimum au Québec et dans les pays de l'OCDE).

H/T: Carpe Diem

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites