Bonne décision de Jean Charest

mardi 23 juin 2009 ·

Jean Charest a nommé le nouveau député de Marguerite-Bourgeoys dans son cabinet et il abandonne ainsi la parité au sein de son gouvernement. Une bonne décision.

En fait, il s'agissait probablement de la politique la plus ridicule quant à la sélection des ministres. On ne choisit pas les dirigeants de l'État en fonction du sexe qui est quelque chose de purement aléatoire. On nomme en fonction des capacités de gérer les activités quotidiennes de l'État. Nommer en fonction du sexe fait en sorte que si l'un des deux sexes dans le caucus possède des gens plus éduqués, plus aptes et mieux formés pour réaliser les tâches demandées revient à réduire la capacité.

Une autre approche ridicule quant à la nomination des ministres, c'est la nomination d'un ministre par région. Si une région élit un député acceptable mais incapable de réaliser des tâches de ministre et qu'il est le seul élu du parti gouvernemental dans sa région, il êst quand même sûr de devenir ministre.

Alors, on vient d'enlever le principe de parité. Il suffit d'enlever le principe des régions et on va enfin pouvoir commencer à nommer des ministres en fonction de leurs compétances.

2 commentaires:

Jean-Paul a dit…
23 juin 2009 à 12:25  

D'accord à 150%!

Anonyme a dit…
23 juin 2009 à 21:36  

"...leurs compétances".

On peut donc espérer que vous ne serez jamais nommé ministre de l'éducation, peu importe votre sexe. ;)

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites