Je mangerai "mondial"

dimanche 19 avril 2009 ·

Sur le blogue de Tout le monde devrait en parler, je viens de découvrir que le ministre de l'agriculture Laurent Lessard doit être un ancien créditiste puisqu'il déclare "qu'on se fera pas faire en alimention, ce qu’on s’est fait faire dans le vêtement". C'est triste que le bloggeur qui a découvert cette perle défende l'idée de manger québécois.

Normalement, si des fruits et légumes ou même des viandes du Québec trouvent leur place dans mon assiette, c'est parce que je leur trouve des valeurs intrinsèques. Si c'est ça que le ministre défend, c'est-à-dire de laisser les produits du Québec en compétition sur les marchés et de laisser ceux-ci s'imposer grâce aux choix des consommateurs, je n'ai aucun problème.

Néanmoins, je doute que c'est ça dont le ministre parle. Alors je vais avoir ma petite passe "gogau" et je vais dire que moi, je mange "mondial". Parce que si d'autres êtres humains en Afrique décident de me vendre la nourriture que je recherche et que je la trouve bonne pour le prix, je vais l'acheter.

Alors moi, j'achète "Made on Earth"

1 commentaires:

Anonyme a dit…
20 avril 2009 à 22:36  

Personnellement, je préfère que l'africain mange africain. Si nos sociétés occidentales n'avait pas détruit leur système agricole, ils pourraient encore le faire.

Comme tu ne sembles pas fort dans les questions environnementales, je te suggère de te documenter sur le principe de l'empreinte écologique ou du kilomètre alimentaire. Il n'y a pas que l'argent et le profit dans la vie, il y a aussi la VIE.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites