Deux types d'entrepreneurs

vendredi 17 avril 2009 ·

Selon moi, il existe deux types d'entrepreneurs. Il y a les entrepreneurs "économiques" qui tentent tout les jours de tout faire pour s'assurer que leurs entreprises prospèrent. Ces entrepreneurs font tout pour que leur entreprise survive grâce à leurs talents, ils acceptent la possibilité de l'échec mais ils reconnaissent les vertus de la victoire vraiment méritée. Le mérite selon eux, c'est de faire le plus possible pour les clients avec le moins possible!

L'autre type c'est celui que je qualifie d'entrepreneur "politique". Il ne cherche pas à faire en sorte que ce soit ses talents d'entrepreneurs qui attirent les clients et assure sa viabilité. Il cherche à forcer les clients à le faire vivre en utilisant l'État pour prendre l'argent du contribuable qui ne voudrait pas être son client. Pour cet entrepreneur, la productivité n'est pas prioritaire, l'assurance de l'aide de l'État prend priorité.

Alors, on pourrait donc considérer des entrepreneurs comme David Patterson de Abitibi-Bowater comme un entrepreneur politique. Ce dernier essaie de quémander l'État pour qu'il le sauve de la faillite au lieu d'accepter de faire des choix difficiles en termes de restructuration et d'accepter les conséquences de la crise quitte à ce qu'un véritable entrepreneur reprenne les ressources de Abitibi-Bowater et fasse mieux que lui.

1 commentaires:

Philippe David a dit…
17 avril 2009 à 11:30  

«L'autre type c'est celui que je qualifie d'entrepreneur "politique". Il ne cherche pas à faire en sorte que ce soit ses talents d'entrepreneurs qui attirent les clients et assure sa viabilité. Il cherche à forcer les clients à le faire vivre en utilisant l'État pour prendre l'argent du contribuable qui ne voudrait pas être son client. Pour cet entrepreneur, la productivité n'est pas prioritaire, l'assurance de l'aide de l'État prend priorité.»

Un «moocher», selon le verbiage d'Ayn Rand...

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites