Volonté de payer

samedi 20 décembre 2008 ·

Je prends une pause dans mes vacances de Noël pour vous faire part d'un projet que je trouve tout simplement ridicule: la suppression de la publicité entre 20h et 6h du matin sur les chaines publiques françaises (les France 2, 3, 5...). Jusque là pas de problème, même si n'importe qui ayant visionné la tv française sait que la quantité de pub est incroyablement moindre qu'en Amérique du Nord. Sauf que pour compenser le manque à gagner, le gouvernement instaurera une nouvelle taxe (les détails ne sont pas encore connus). C'est juste ridicule! S'il y a un marché de téléspectateur prêt à payer afin d'avoir France 2 sans publicité, en échange d'un abonnement annuel, alors proposons ce forfait. Pourquoi forcer tout le monde à payer pour éliminer la pub?

A quand la taxe pour avoir un internet sans pub ni pop-up?

2 commentaires:

Mouton Marron a dit…
20 décembre 2008 à 20:56  

Les gens paieront simplement pour dépolluer les ondes des agressions vomitives que sont les publicités.

Maintenant, c'est possible de chiâler sur la forme.

Anonyme a dit…
21 décembre 2008 à 10:01  

N'importe quand, 1$ ou 2$ par jour pour retirer la pub de Radio-Canada ou de Télé-Québec qui pervertit le discours de nos chaînes d'État. Ces chaînes devraient être totalement libres de parole... Mais, comme elles doivent faire attention aux pressions des annonceurs dans les reportages et documentaires... elle ne dénoncent pas suffisament les abus d'un système dont elles font partie intégrante.

Une taxe bien placée, pour le mieux-être intellectuel d'une population entière victime de publicités débilisantes : En voilà bien une.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites