Une leçon d'histoire récente

jeudi 11 décembre 2008 ·

Plusieurs pensent qu'il est possible que le Parti Québécois refuse la reconnaissance officielle à l'Action démocratique parce qu'elle n'a pas atteint le seuil critique de 20% ou 12 députés. Pauline Marois semble toutefois prête à faire une concession honorable.

Cela m'étonne un peu parce qu'elle aurait pu redonner la monnaie de sa pièce à l'ADQ qui en 2007 avait tenté de refuser la reconnaissance du Parti Québécois en chambre. Cela avait forcé la leader parlementaire du PQ, Diane Lemieux, à sortir de ses gonds en frôlant l'insulte à l'égard du leader parlementaire de l'ADQ devant les caméras lors de son point de presse. C'était ironique puisque l'ADQ venait de se faire baîlonner par le Parti Québécois pendant 4 longues années.

Pauline Marois aurait bien pu être intransigeante, mais ici sa magnanimité m'étonne. En fait, si la chose se concrétise, ca sera la preuve d'un grand respect démocratique.

CORRECTION : Je n'ai pas utilisé le bon mot, je devrais dire "avais tenté lâchement et hypocritement de baîlonner le Parti Québécois en Chambre''. Aprés tout, aprés avoir réclamé leur part des questions en proportion du vote d'opposition qu'ils avaient reçus en 2003, les adéquistes ont refusé cela au PQ pendant un bon moment tentant de les limiter considérablement. Par la suite, ils ont aussi tenté de réduire la présence péquiste sur les commissions.

Non Pierre, c'est vrai t'as raison, c'était pas refuser la reconnaissance, c'était faire exactement la même chose qu'eux en 2003 et ensuite être assez lâche pour dire que c'était correct. Lâche...

Source : Conférence de Presse de Mario Dumont du 4 mai 2007, Conférence de Presse de Diane Lemieux du 3 mai 2007 et Conférence de Presse de Sébastien Proulx du 3 mai 2007

3 commentaires:

AntiPollution a dit…
11 décembre 2008 à 13:13  

Sûrement que Mme Marois avait tout lu ce qui s'écrivait ou avoir vu tous les beaux photomontages de votre ex-ami Morin.
Ce que Mme Marois propose c'est de passer une loi de l'ASS-NAT le plus vite possible qui reconnaitrait un parti officiel à partir de 15% des votes acquis à ce parti.

Vincent Geloso a dit…
11 décembre 2008 à 13:30  

Oui et ca assurerait du financement pour l'ADQ

X-Rayden a dit…
12 décembre 2008 à 05:12  

Mais qu'es-ce que ce mensonge affreux ?

Le PQ étais reconnu en chambre en 2007, sans vote ou demande de quoi que ce soit à personne, ils avaient assez de % et presque le triple de député que la norme de 12 requise.

J'ai entendu cette rumeur affreuse de la pars de plein de personne désinformé, je ne sais même pas d'ou elle vient! Si j'était vous, un petit mea-culpa serais à l'ordre.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites