Les analyses de Vincent Marissal... et Stéphane Gendron

vendredi 12 décembre 2008 ·

Voici un post 2 en 1:

Les textes de Vincent Marissal ne sont déjà pas, en temps normal, très bons. Mais cette fois-ci, je pense que Marissal se surpasse avec son analyse post-électorale. Son point central: le vote adéquiste n'est pas sorti. Si je résumé son point de vue, le faible taux de participation est dû aux électeurs adéquistes de 2007 qui sont restés chez eux, alors que le PLQ et le PQ obtenaient grosso modo le même nombre de voix. Je ne prétends pas que cela soit forcément faux, sauf que Marissal n'a AUCUNE preuve de ce qu'il avance. Personnellement, je pense que l'abstention a touché tous les partis et en particulier le PLQ, pas l'ADQ. En fait, je pense qu'au contraire, les électeurs adéquistes qui restaient se sont déplacés en grand nombre. Si l'ADQ a chuté, ce n'est pas parce que ses électeurs sont restés chez eux, c'est surtout qu'ils ont changé de camp! Le seul fait d'observer le nombre de voix ne permet en rien de tirer les conclusions de Marissal.

Quant à la candidature de Stéphane Gendron à la tête de l'ADQ, je l'appuie à 100%! Je m'explique, cette course au leadership fera le plus grand bien au parti, ou plutôt, peut être bénéfique à l'ADQ si elle est bien organisée. Alors si Gendron se présente et qu'il se fait éclater, cela montrera clairement que l'ADQ n'est pas, ou n'est plus cette droite stupide, anti-intellectuelle, sur-nationaliste et démagogique. Bon si Gendron fait un bon score ou gagne (arg...), cela démontrera l'inverse bien sûr, mais je garde confiance.

2 commentaires:

LBII a dit…
13 décembre 2008 à 11:00  

IL faut avouer qu'un gars comme Stéphane Gendron aura le rôle de celui qui permettra d'évaluer le sérieux de l'ADQ comme formation politique.

Tym_Machine a dit…
15 décembre 2008 à 19:26  

Tout à fait d'accord avec votre analyse sur Stéphane Gendron.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites