Bryan a raison

vendredi 5 décembre 2008 ·

En discussion, Bryan trouve que je deviens comme un vieux grognon chiâleux qui passe son temps à maudire tout ce qui se passe dans un coin. Il a pas tort en fait, c'est justement à cause de cela que je ne poste pas depuis quelques jours. Je suis devenu profondément cynique et blasé. Sous l'insistence de Bryan, je poste quelque chose. Mais je ne sais pas sur quoi poster, je suis juste tout simplement écoeuré de tout ce cirque. Mais bon, je vais vous faire la liste de pourquoi je suis écoeuré :
  1. Bleu Québec - désolé je devrai dire Pierre Morin. Ce bloggeur adéquiste frustré qui est aussi un ancien péquiste prend son temps à faire du mud-digging sur tous les candidats à cette élection en oubliant de mentionner que son candidat dans Saint-Maurice sait pas écrire un communiqué sans faire de fautes ou qu'un de ses députés se déclare fédéraliste. J'en passe quelques unes moins reluisantes. En passant, Pierre c'est pas sur le PQ que tu dois frapper. Mais bon, comme tu disais avant, un ex fumeur est à un fumeur ce qu'un ex-péquiste est à un péquiste. Il est inutilement agressant.
  2. Mario Dumont : Il faut vraiment être fort pour monter à 35% face à un premier ministre que tout le monde veut poignarder et un PQ qui s'amuse à passer ses chefs à la mitraille pour ensuite redescendre à 12%(scusez, 15%, c'est encore dans la marge d'erreur Pierre!). Non mais tout ce qu'il suffisait, c'est de se prouver capable de devenir premier ministre pendant 6 mois à peine et former une équipe fort. Mais bon, en essayant de courtiser tout le monde de Steven Guilbeault(hippie) à André Caillé(l'ancien pdg d'Hydro Québec), c'est sûr qu'on finit par passer pour un populiste. Quand on dit que quelqu'un a échappé la balle, il devrait exister une réference qui s'allume qui dit ''voir Mario Dumont''.
  3. Le Parti Québécois : Non mais là, Mario Dumont était tellement poche que je peux pas croire que vous finissez exactement au même endroit dans les sondages que lors des élections 2007. Voulez-vous arrêter de vous frapper entre vous autres avant d'essayer de frapper sur les autres?
  4. Jean Charest : c'est fou avoir 16% d'avance dans une démocratie moderne. Mais bon, avec 2 et 3 en considération, c'est pas dur de paraître relativement meilleur. En fait, avec 2 et 3, c'est étonnant qu'il soit pas à 20-25% d'avance.
  5. Gilles Duceppe : ce mec c'est une tâche de moutarde sur une veste blanche. Il veut juste pas partir. Combien de fois a t'on prédit la mort politique de Gilles Duceppe avant qu'il ne revienne à cause d'un événement qui devrait être qualifié de divin. Maintenant, aprés avoir été sauvé par une poignée d'artistes frustrés, il est le mec qui fait la pluie et le beau temps à Ottawa. If god exists, he's on his side!
  6. Mon masoschisme : je continue de lire Vincent Marissal et c'est vraiment masoschiste de ma part de lire ce truc pour constater la décadence journalistique du Québec
  7. La démagogie en politique : non ceux qui veulent du privé en santé ne mangent des bébés qu'ils achétent en Thaïlande, c'est juste des gens qui veulent avoir le choix de payer.
  8. L'hypocrisie : quand les gens concernés en 7 deviennent des lobbyistes pour les entreprises médicales qui encouragent le privé en santé
  9. Les nationalistes : non, Jean Charest ne défend pas les intérêts du Québec (c'est prétentieux) en encourageant implicitemment un parti séparatiste quand il est fédéraliste. Jean Charest défend son gouvernement ... rien de plus.
  10. Les mecs pognés dans les années 1970 (voir les personnes mentionnées en 6): non, les gouvernements de coalition c'est pas la fin du monde comme Bryan l'a exposé. En fait, si c'est possible ici, ca démontre une certaine maturité démocratique à l'intérieur des institutions parlementaires britanniques qui assurent la paix, l'ordre et la bonne gouvernance. Mais bon ... who the fuck cares about British parliamentary institutions?

Bon voilà, j'ai grogné

1 commentaires:

Carl Vallée a dit…
6 décembre 2008 à 16:06  

Arrête de grogner, grognon.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites