Une étude que Jean-François Lisée ne citera pas

mardi 21 septembre 2010 ·

Dans sa guerre systématique contre les États-Unis et la validité scientifique des extrapolations qu'il fait pour affirmer que le Québec est plus égalitaire que les États-Unis, Jean-François Lisée n'a probablement pas eu le temps de prendre note de cette étude par deux économistes de l'université de Chicago:

(...)using household data on non-durable consumption between 1994 and 2005, we document that the relative prices of low-quality products that are consumed disproportionately by low-income consumers were falling over this period. This means that much of the rise of measured income inequality has been offset by a relative decline in the prices of products that poorer consumers buy. By relaxing the standard assumptions underlying the representative agent framework we find that non-durable inflation for consumers in the 10th percentile of the income distribution has been 7.3 percent lower than inflation for the 90th percentile over this period (or 0.6% per annum). This implies that around half of the increase in conventional inequality measures during 1994 – 2005 is the result of using the same price index for non-durable goods across different income groups.

Les auteurs notent en effet que la hausse des prix nominaux n'a été que de 4.3 pourcent (0.4 pourcent par année) pour le 10 pourcent de la population le plus pauvre comparativement à 11.9 pourcent (1 pourcent par année) pour le 10 pourcent le plus riche de la population. On peut étudier l'égalité autant qu'on veut, mais si il est possible de faire des distinctions en fonction du type de consommateur dans le but de mieux évaluer le phénomène, c'est quelque chose qu'il faut faire! Jean-François Lisée fera-il de même?

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites