Une suggestion pour sauver 460mio

mardi 2 mars 2010 ·

Alors que Québec Solidaire propose de sauver près 1,2 milliards en subventions en faisant des coupures. En contrepartie, l'ADQ propose de sauver 1 milliard sans identifier clairement la source. Alors j'aimerai palier cela et identifier une source de coupures pour faire des compressions: le secteur agricole.

Dans les dernières vingt-cinq années, les subventions agricoles au Québec ont augmenté de 248% pour que les agriculteurs au Québec deviennent les plus subventionnés du Canada. En plus, le rapport Pronovost remarque que malgré les subventions et le protectionnisme, les producteurs agricoles ne sont pas plus compétitifs qu'auparavant. En fait, c'est le contraire.

Alors prenons acte de ce constat et faisons des coupures au sein du ministère de l'Agriculture et transformons le en un secrétariat au sein du ministère du développement économique qui s'occuperait d'une Financière Agricole réduite, de l'inspection des aliments et la Commission de protection du territoire. Les programmes de subventions et de développements agricoles pourraient être aboli et la Financière Agricole reserrerait ses normes de financement. Ainsi, il serait possible d'éliminer 460 millions en dépenses publiques et ca permettrait de libéraliser le secteur agricole du Québec.

Il s'agit d'une position simple qui pourrait s'accompagner de l'élimination de la Régie des Marchés Agricoles et des contrôles de prix qui sont présentement en place.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites