Le masque

mardi 18 août 2009 ·

Vous avez sûrement entendu du programme "Cash For Clunkers" aux États-Unis qui vise à enlever les vieilles automobiles de sur l'autoroute. En effet les contribuables paieront pour les consommateurs qui se débarasseront de leur vieilles voitures énergivores. Mais est-ce que c'est vraiment une bonne manière de réduire les émissions. Pas selon l'économiste Chris Knittel de l'Université de la Californie. Le coût par tonne d'émission de GES éliminée sera entre $237 et $365 dépendant des hypothèses quant aux véhicules de remplaçement et combien de temps les vieux véhicules seraient encore sur la route sans le programme.

C'est quand même coûteux quand on compare au coût de la séquestration de GES grâce aux forêts serait entre $30 et $90 par tonne et pour environ 300 tonnes de réduction selon le PEW Centre.

Alors, à quoi sert ce programme? J'aurai tendance à croire qu'il s'agit d'une méthode de stimulus économique détourné. Les gens sont payés pour se débarasser de leurs automobiles vieillisantes et vont en acheter des nouvelles chez - accrochez-vous- General Motors par exemple.

Masquer un stimulus pour la polluante industrie de l'automobile sous le couvert de l'environnement ... quel force!

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites