Pourquoi la CB n'a pas une dette aussi importante que le Québec

mardi 28 juillet 2009 ·


La réponse est très simple: do-it yourself public policy! En effet, regardez cet arbre planté juste en face de chez moi, à Vancouver. Si vous vous approchez, vous verrez cette étiquette:


Eh oui, aux résidents d'arroser l'arbre eux-mêmes! Je suis assez favorable à ce genre d'idées. Je pense que l'on pourrait faire quelque chose de similaire concernant le nettoyage des rues. Genre: il s'agît de votre rue, gardez-la propre!

6 commentaires:

@xe a dit…
29 juillet 2009 à 05:39  

Vraiment bien l'idée de l'eau pour l'arbre, un col bleu de moins.

louisp a dit…
29 juillet 2009 à 05:43  

ben si je me rappel bien, il y a déjà une loi comme celle là à montréal pour la propreté des rues en avant des commerces.

Anonyme a dit…
29 juillet 2009 à 14:21  

Ben oui, et puis quoi après. Déneiger votre rue vous même?

Bryan Breguet a dit…
29 juillet 2009 à 15:14  

lol bah pourquoi pas? Les gens pourraient probablement s'organiser en commun en payant un déneigeur...

Je ne dis pas que c'est l'idéal, mais de toutes évidences les gens veulent les services ET ne pas avoir de hausses d'impôts...

Guillaume a dit…
29 juillet 2009 à 21:42  

"Je ne dis pas que c'est l'idéal, mais de toutes évidences les gens veulent les services ET ne pas avoir de hausses d'impôts..."

Conclusion : il faut sabrer dans les dépenses liées aux cols blancs et aux cols bleus, en diminuant leur nombre et leur salaire, en augmentant leur quantité d'heures de travail et en s'assurant que le rendement soit au rendez-vous.

Bref, pour paraphraser André Boisclair lors de son élection à la tête du PQ, l'État doit cesser de coucher avec les syndicats.

Guillaume a dit…
29 juillet 2009 à 21:44  

Hélas, le PQ, SPQ-Libre en tête, a mis des bâtons dans les roues de Boisclair lorsqu'il a voulu mettre en oeuvre le programme qu'il avait présenté lors de la course à la chefferie, c'est-à-dire de faire en sorte que le PQ arrête de coucher avec les syndicats...

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites