La majorité des adéquistes ne sont pas autonomistes!

dimanche 5 juillet 2009 ·

Oui oui, d'après le dernier sondage Légermarketing, seulement 43% des électeurs adéquistes (ne représentant plus qu'un ridicule 8% à l'échelle de la province) se déclare favorable au "Plan Marois", plan qui n'est rien de moins que l'application du programme autonomiste de l'ADQ. 46% y sont plutôt défavorables.

Et si le prochain chef de l'ADQ se positionnait plutôt sur l'échiquier gauche-droite au lieu de perdre son temps sur un terrain politique déjà pris par le PQ ou le PLQ?

4 commentaires:

steve81 a dit…
5 juillet 2009 à 18:10  

Question: Avec le « Plan Marois », le Parti Québécois ne s'engage plus à tenir rapidement un référendum sur la
souveraineté du Québec s'il est reporté au pouvoir.
Plutôt, le PQ entend faire avancer sa cause en affirmant pleinement la souveraineté législative du Québec dans ses
champs de compétence et en se battant pour rapatrier tous les pouvoirs jugés essentiels pour préserver l'identité
québécoise et défendre les intérêts du Québec : la langue, l'immigration, la culture, les communications et les
relations internationales.
Êtes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable à cette orientation du « Plan Marois » ?


Posé comme ça, j'aurais répondu plutôt défavorable. Le plan Marois n'est pas si mauvais. Mon problème, c'est les exemples donnés. Ces exemples sont repris dans la question.

http://www.fruitmur.ca/2009/06/07/plan-pour-un-quebec-souverain/

steve81 a dit…
5 juillet 2009 à 18:19  

« Et si le prochain chef de l'ADQ se positionnait plutôt sur l'échiquier gauche-droite au lieu de perdre son temps sur un terrain politique déjà pris par le PQ ou le PLQ? »

Le fait que les péquistes soient obsédés par l'indépendance ne les empêchent pas de se positionner sur l'échiquier gauche-droite. Je m'attends à ce que le prochain chef de l'ADQ soit capable de marcher et mâcher de la gomme en même temps.

Le problème des adéquistes, c'est qu'ils n'avaient pas de position claire, tant sur la question constitutionnelle que sur l'échiquier gauche-droite. Autrement dit, l'ADQ n'était ni capable de marcher, ni capable de mâcher de la gomme.

Tym_Machine a dit…
6 juillet 2009 à 21:36  

Ça ne me surprend pas de la clique de soumissifs opportunistes et profiteurs comme les Mario Charpentier de ce monde qui forment l'équipe B du parti libéral. Pauvre eux, ils n'ont pas pu trouver une job au bon parti libaral bouhouhou...

Pierre a dit…
14 juillet 2009 à 05:02  

À vous lire:

- seulement 43% des électeurs adéquistes (...) se déclare favorable au "Plan Marois"

alors que:

- 46% y sont plutôt défavorables.

C'est dire qu'un groupe comme l'autre ne représentent qu'un "ridicule 8% à l'échelle de la province".

Bravo! Vous avez l'art de faire parler les chiffres!

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites