Analyse à la con de Michel C. Auger

mardi 23 juin 2009 ·

Donc voilà, nous avons découvert que l'ADQ n'a même pas de base électorale dans son ancien fief de Rivière-du-Loup. La "surprise" selon SRC et Auger, c'est la victoire du PLQ dans ce comté. D'après leurs analyses savantes, la raison de cette victoire malgré une session horrible et la présence d'un ex député du bloc en face: le plan Marois dévoilé au cours des 6 dernières semaines!

C'est ridicule, pour plusieurs raisons. La première: les gens ne sont probablement même pas au courrant de ce "nouveau" plan. SRC (ou les médias en général) doit arrêter de penser que les gens sont informés sur des enjeux de même, surtout hors campagne électorale générale. Deuxièmement: les gens ne votent en général pas sur un enjeu précis, surtout pas dans une élection partielle! Alors pensez que les gens "ont envoyé un message" à la chef de l'opposition, c'est risible.

Finalement, pourquoi parle-t-on d'une surprise? Quand l'ADQ chute, ça bénéficie généralement le PLQ (et inversément quand l'ADQ monte comme en 2007). L'électorat adéquiste est plus proche du PLQ que du PQ en moyenne. De plus le PLQ était déjà devant le PQ dans ce comté, lorsque Mario Dumont y était encore député. Donc non non et non, la victoire libérale est juste logique.

5 commentaires:

Renart L'éveillé a dit…
23 juin 2009 à 13:49  

J'ai autant sourcillé à entendre Auger là-dessus. Je jonglais avec l'idée d'écrire un billet dans le même sens. Plus besoin. Merci!

AntiPollution a dit…
23 juin 2009 à 16:22  

Votre analyse me surprend car elle est juste et pleine de sens.

Bryan Breguet a dit…
23 juin 2009 à 16:30  

lol hey juste parce que je suis de "droite" ne signifie pas que je suis incapable de logique et raisonnement lol Merci quand même.

Renart L'éveillé a dit…
23 juin 2009 à 16:41  

Ha ha ha!

lutopium a dit…
24 juin 2009 à 05:46  

Tu vois, ce n'est pas comme ça que j'ai décodé l'analyse de M.-C. Auger. J'en ai retenu surtout que le PQ n'a pas été capable de prendre le comté, malgré la stratégie du Plan Marois. Un comté majoritairement francophone qui ne répond pas à un appel souverainiste n'est pas de bonne augure pour le PQ.

Il est certain que l'atmosphère "régionale" particulière à la région de Rivière-du-Loup a influencé le vote. Serait-ce l'octroi du port méthanier à Lévis au lieu de Gros-Cacouna qui laisse croire aux citoyens qu'ils seraient mieux traités du côté du pouvoir? Il existe probablement une multitude de facteurs qui pourraient expliquer la victoire libérale, l'incapacité du PQ de prendre le comté et la cuisante défaire de l'ADQ.

Chose certaine, le comté a fait confiance au même député pendant plusieurs années et leur allégeance envers Mario Dumont n'avait probalement aucun lien direct avec le programme de l'ADQ.

Je conserve mes prédictions: l'ADQ disparaîtra du paysage politique d'ici une dizaine d'années. Est-ce que la droite sera capable de se donner une autre formation politique qui représentera ses valeurs et ses idées? Un Parti Conservateur du Québec?

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites