Une étude sur les religions aux États-Unis

lundi 9 mars 2009 ·

Lors des élections présidentielles sur mon ancien blogue, j'avais couvert en détails les statistiques sur les populations religieuses aux États-Unis. Je m'étais servi des chiffres du très réputé Pew Centre qui possède un volet complet sur la religion aux États-Unis. On y apprend des choses fascinantes notamment que le groupe religieux le plus en croissance sont les "non-affiliés".

Une récente étude est portée à notre attention par Richard Hétu qui vient confirmer cette tendance. Mais il ne faut pas brandir cette étude comme quelque chose de nouveau. Les chiffres de l'étude ne sont pas nouveaux en aucune manière! Ils ne viennent que confirmer les chiffres publiés par le Pew Centre depuis des lustres! En 2006, le journaliste de gauche Christopher Hitchens parlait déjà de la montée d'une frange de plus en plus grande d'individus qui ne sont pas affiliés religieusement en se servant des chiffres du Pew Centre. Ce même journaliste utilise le chiffre de 16% (alors que celle de Trinity College parle de 15%) depuis environ 2 ans.

En fait, quand je travaillais au Hudson Institute à Washington D.C., une étude sur les libertés religieuses à travers le monde a été publié par l'institut en utilisant des chiffres de 2006 qui avançait la figure de 16.1%. Cette tendance n'a rien d'une nouveauté...

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites