Le droit de cuissage est un mythe

samedi 10 janvier 2009 ·

Un article intéressant dans le magazine d'histoire Historia a récemment été publié et il fait mention d'un mythe que plusieurs -moi inclus-pensent vrai. Le cullage(ou cuissage) était un droit que les seigneurs se sont supposément autorisés de coucher avec la femme d'un résidant de la seigneurie lors de la première nuit.

Souvent entretenu, Karl Marx en faisait allusion dans ses oeuvres tout comme l'objectiviste Ayn Rand, il semble que ce dernier n'aille probablement jamais existé. L'article dans Historia reprend le livre de Alain Boudreau de l'Université de Chicago qui aborde abondamment le sujet.

En fait il n'existerait que 5 selon l'article qui mentionnent explicitemment le droit de cullage. Il est plutôt probable que certains seigneurs se seraient permis cette écartade de leur propre accord. C'est plutôt le droit de formariage qui existait, c'est-à-dire que le seigneur avait le privilége de charger un de ses serfs si il se marriat à l'extérieur de la seigneurie.

Voilà c'était une page d'histoire

1 commentaires:

Anonyme a dit…
25 janvier 2009 à 22:16  

C'est malheureusement le cas avec plusieurs faits historiques. Comme on le sait, l'Histoire est écrit par les gagnants...

Le cas de l'apocalypse de l'an 1000 par exemple, repose en très grande partie sur les écrits d'un moine excentrique illuminé qui est supposé représenter la mentalité générale de l'époque! Pareillement pour la célèbre phrase que l'on donne au croisés pendant le sac d'une ville chrétienne en terre sainte:"Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens". Cette phrase n'est autre que le fruit de l'imagination du scripteur, qui n'était d'ailleurs pas un contemporain de l'époque je crois.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites