Historique!

lundi 1 décembre 2008 ·

Vous pouvez penser ce que vous voulez de la légitimité de la coalition npd-plc, il n'en reste pas moins qu'aujourd'hui, nous avons assisté à une conférence historique lorsque Dion Layton et Duceppe ont signé l'accord de coalition. Comme l'a si bien dit Jack Layton: les Canadiens veulent de la politique différente et c'est clairement le cas!

Après, petit mémo à tous les fans de Harper:

1. Harper a lui-même signé en 2004 une lettre d'intention avec le NPD et le Bloc pour éviter des élections.
2. Quand le PCC s'offusque du soutient des "séparatistes", je rappellerai qu'Harper a passé deux budget grâce à ses même séparatistes.
3. Le PM est la personne qui a la confiance de la chambre, pas la personne qui termine première dans les intentions de votes. Harper ne peut blâmer que lui-même pour cette perte de confiance.

Alors Harper va pouvoir jouer les martyrs... Je ne suis pas triste, je suis de droite mais bien sincèrement, que m'a apporté le gouvernement dit conservateur entre 2006 et 2008? Entre les réductions de taxes mal faites (TPS) et une hausse des dépenses militaires, la gouvernance dans le secret et sans collaboration ou encore les nombreux programmes libéraux abolis puis recréés., je n'ai pas beaucoup de raisons d'être satisfaits d'avoir un gouvernement de "droite". Pour le changement promi, on repassera...

Jack Layton va probablement devenir ministre, ce qui lui permettra d'acquérir une expérience importante pour une prochaine campagne, surtout si Layton continue de prétendre vouloir devenir PM.

Finalement Dion sera PM quelques mois. Un Ph.D en sociologie devant PM ne peut que me réjouir (désolé pour tous les petits avocats en herbe... lol). Même si au final je serai sûrement opposé à beaucoup des politiques de ce gouvernement.

Ah, au fait, je tiens à rappeler que le 8 décembre est aussi jour d'élections provinciales au Québec...

4 commentaires:

@xe a dit…
1 décembre 2008 à 18:09  

Bryan, je sais que tu es pour une coalition et moi, contrairement à ce qu'on pourrait penser, ça ne me dérange aucunement à part que Dion est pas mal "lame duck" en ce moment et qu'Ignatieff serait plus respecté.

Par contre, ne mélange pas les choses car cette situation te plaît.

1. Oui, il a signé une lettre pour éviter des élections avec le Bloc, éviter des élections, pas demander l'appui de séparatistes pour former un gouvernement et poser devant les caméras assis à un pied de distance. Je te vois venir en disant que le Bloc était le seul a appuyer ses budgets au début, ce qui a pour conséquence de le maintenir en poste. C'est très différent, de toute façon l'opposition ne se serait pas entendue à ce moment là et on serait retourné en élections (npd et libéraux étaient loin de la position du bloc). Le fait que le Bloc supporte une mesure de confiance ou un budget n'est pas grave. Ce qui est moins bien vu à bien des endroits, c'est de leur demander clairement l'appui pour former un nouveau gouvernement. Appuyer quelque chose est différent de collaborer pour faire une alliance afin de former un nouveau gouvernement, il y a des degrés de différence.

Pour ton point 3, je suis d'accord constitutionnellement, mais Dion a eu le pourcentage le plus bas de la longue histoire du plc et a dit qu'il quittait bientôt. Son parti ne veut pas le voir et la population non plus, il est là car Bob Rae croit encore qu'il a une chance. Tant qu'a mettre un pm non élu, le plc devrait changer sa consitution et s'en trouver un qui a l'appui de son parti (par rapport à Dion qui a l'appui de la chambre mais ironiquement pas de son parti!).

Ceci dit, ça me dérange vraiment pas de voir ce qui se produit, il ne se passe plus rien depuis longtemps et ce sera enrichissant (tant que ça dure pas assez longtemps pour voir des milliards de subventions et de sauvetages à la con).

Je persiste à croire (p-ê naîvement) que c'est un gros bluff pour affaiblir Harper et étant donné qu'il a reculé partiellement, ils pourraient ne pas aller de l'avant. Sinon il peut proroger la session (dépend du coût politique qu'il estimera payer). Après tout, le Bloc va se mettre à chialer dans 5-6 mois et là il y aura des élections. Dion ayant été humilié aux élections, je crois qu'il est le seul obstacle afin que ce soit légitime moralement, car c'est sûr que c'est légitime électoralement et constitutionnellement. Au moins Ignatieff a pas été battu donc je trouve qu'il serait plus légitime.

Les seuls gens debout la nuit à Ottawa seront des consitutionalistes.

Bryan Breguet a dit…
1 décembre 2008 à 18:23  

En même temps, si Iggy était nommé PM je trovuerais cela encore pire, il deviendrait PM sans avoir gagné légitimement une course au leadership (veut, veut pas, Dion a battu Iggy en duel 1:1 au dernier tour) et sans avoir fait campagne, je trouve cela un peu facile. Oui Dion a subi un très mauvais résultat électoral, mais Iggy a pas encore prouvé qu'il ferait mieux. Donc laissons le PLC se choisir un chef et que Dion devienne ce PM. En plus, pour une coalition PLC-NPD (donc de gauche), Dion est probablement plus approprié qu'Iggy.

Pour l'appuie du Bloc, je tenais juste à signaler que même Harper était bien content d'avoir l,appuie des séparatistes.

Pour la prorogation de la session, même sur ce point les experts ne s'entendent pas! lol Il semblerait que comme le gouvernement a déjà déposé une motion de voie et moyens (c le nom c ca?), la GG ne peut proroger la session ainsi... Nous verrons bien. Pour ma part, je pense qu'Harper devrait accepter sa défaite. Il y aura des élections dans 6 mois, il pourra jouer les martyrs à ce moment-là.

Et je suis tout-à-fait en dessacord avec Vincent Marissal qui dit que le seul moyen de règler la crise, ce sont des élections!!! Pour moi cela ne règlera absolument rien.

@xe a dit…
1 décembre 2008 à 20:06  

Justement, ils peuvent modifier leur constitution interne et en faire une accélérée, après tout, ils disent ne pas avoir de cash, ça serait bien d'éviter un congrès.

Bien sûr le Bloc va voter du bord du gouvernement une fois de temps en temps peu importe lequel. Dans le temps pour les budgets, ils le faisaient pour leur survie car on croyait que les conservateurs auraient plus de députés si des élections étaient redéclenchées.

Il n'y a pas de remplacant mais je vois d'un très mauvais oeil le recul de Harper, c'est un aveux de faiblesse, j'aurais mieux aimé qu'il continue tant qu'à se faire battre pareil. Je suis pas sûr du dommage créé en Ontario, BC, Martimes, Quebec avec ça.

Comme ça Louis Massicotte est rendu à UlLaval?

Non, mais des élections auront lieu avant longtemps, le bloc voudra pas tenir un gouvernement éternellement et un nouveau chef du plc voudra avoir un mandat fort! (je sais que t'aime ce terme) contre un Harper affaiblit.

Je suis rarement d'accord avec Vincent Marissal. On dirait Denise Bombardier masculin, il a un phd metadisciplinaire.

Alex Forest a dit…
1 décembre 2008 à 21:08  

Mon pronostic : Harper proroge la séance jusqu'à janvier. En janvier, propose un plan de relance un peu plus bas que la coalition (genre 10-15 milliards) et attends. La coalition se trouve prise : soit elle continue dans son geste parce que la machine est enclenchée et se voit accolé l'étiquette de profiteur (on veut être au pouvoir, on se fout des mesures) ou soit la coalition se brise (le plus beau serait un changement du Bloc lol), l'ensemble de l'opposition a l'air stupide et interchangeable et Harper ressort beaucoup moins affaiblis que ce que l'on pense (à part le fait qu'il a dû plier pour le plan de relance, mais a évité de payer les 30 milliards demandés)...

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites