Comparaison intéressante : Bailout et Réchauffement Climatique

lundi 22 décembre 2008 ·

Sur son blogue, notre bon ami Antagoniste a rendu disponible une étude de AGCapita qui compare de nombreuses interventions économiques au cours de l'histoire économique occidentale et la série de bailout coûte deux fois plus chère en dollars constants que la seconde guerre mondiale et plus centaine de fois le Plan Marshall ou l'acquisition de la Louisiane par Thomas Jefferson(à l'époque la plus grosse transaction financière de l'histoire des États-Unis).

Mais j'ai décidé de faire la comparaison avec les coûts de lutter contre le pire scénario(je dis bien le pire) de réchauffement climatique et les coûts de contenir les effets du réchauffement. Le rapport Stern pense que les coûts du réchauffement climatique serait de 9 billions à raison d'une réduction de 20% du taux de croissance annuelle moyen. Alors déjà là, le coût du bailout sur un an équivaut au coût d'une tendance qui s'échellonne sur un siécle. Déjà là, on voit un peu le ridicule.

Allons un pas plus loin et regardons le coût de mitiger le réchauffement climatique. Les estimés sont différents en fonction du taux d'actualisation décidé par les études (c'est arbitraire et très divergents sur des prémises théoriques acceptables d'un bord comme de l'autre), mais William Nordhaus (celui est très critique) et Nicholas Stern (auteur du rapport) estiment tout deux des coûts qui sont ridiculement relativement au coût du bailout sur un an (rappelons qu'il s'agit du prix d'une politique sur presque 100 ans, on va pas payer tous les coûts de la lutte au réchauffement climatique d'un coup là).

Donc, la lutte au réchauffement climatique ou la lutte pour l'interventionnisme? Lequel choissisez-vous, les ressources sont limitées!

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites