So what?

jeudi 20 novembre 2008 ·

  1. Depuis les 25 dernières années, la part Québécoise de la population Canadienne a diminué, alors le Québec est marginalisé parce qu'il n'a pas baisser ses culottes et fait plus d'enfants?Depuis les 25 dernières années, les politiques économiques ridicules du Québec ont fait en sorte que nous avons eu un taux de croissance réele de 2.3% alors que le reste du Canada a eu de taux de croissance réelle de 3%. Cela implique qu’en 25 ans, nous avons amélioré notre qualité de vie de 76% (ce qui est considérable), mais que le reste du Canada a augmenté de 109.9%. Il est donc évident que le poids économique du Québec au sein du Canada est plus petit. Le Québec est donc plus marginal en terme économiques et démographiques, alors je vois pas le probléme de réduire le poids du Québec à la Chambre des Communes.
  2. Si le Québec garde un poids supérieur à son poids réel au sein de la fédération, ca revient à dire qu'une autre province sera sous-représentée (i.e. l'Alberta, la Colombie-Britannique et l'Ontario). Alors ce que les trois chefs de partis disent, c'est qu'un Québécois devrait avoir plus d'influence qu'un Albertain seulement parce qu'il est Québécois?

Oui, le Québec est moins influent et dans une fédération comme le Canada, c'est normal que le Québec perde de l'influence en représentation dans la législature. Ce qui est ridicule par contre, c'est qu'on doit faire une telle réforme en augmentant le nombre de députés au lieu de le réduire (contrainte constitutionelle, le Québec ne peut pas avoir moins de 75 députés = ridicule!).

6 commentaires:

Dabaz a dit…
20 novembre 2008 à 12:20  

Hum, Vincent. Tu sais très bien pourquoi qu'ils ont dénoncé ça: tous les chefs doivent démontrer qu'ils défendent le Québec face au "méchant" gouvernement fédéral qui veut nous "enlever plein d'acquis sociaux" blah blah blah blah......Ils n'ont pas le choix de critiquer le fédéral s'ils veulent continuer à être des politiciens.

Vincent Geloso a dit…
20 novembre 2008 à 13:14  

Ca change pas que c'est malhonnête intellectuellement

Mais bon c'est pas comme si je m'attendais à de la sincerité de la part de Dumont

Anonyme a dit…
20 novembre 2008 à 14:58  

L'ironie est que Mario Dumont a lancé sa carrière politique en s'opposant à l'entente de Charlottetown... qui garantissait au Québec une représentation d'au moins 25% aux Communes!

Le Rapport Minoritaire a dit…
20 novembre 2008 à 17:58  

C'était pas plutôt par rapport au REFUS/échec de Charlottetown, courageux Anonyme ? Loin de moi le désir de défendre Dumont...

Le Rapport Minoritaire a dit…
20 novembre 2008 à 20:20  

Oups, non, mon erreur, oubliez ça !

Carl Vallée a dit…
21 novembre 2008 à 13:47  

Il faut faire plus d'enfants!!! (Sauf Bryan parce qu'il est en C-B :P)

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites