Mieux que québec? facile!

mercredi 12 novembre 2008 ·

JustifierJean Charest, dans ce que je considère comme sa déclaration la plus pathétique de cette campagne, a affirmé que selon lui, il n'existait pas de meilleur ville au monde pour recevoir les jeux olympiques d'hiver. Je relève le défi, mais avant, juste quelques observations de ce qui pourrait être mieux que Québec city:

1) Avoir un aéroport international digne de ce nom. Les JO sont un grand événement, je trouverais un peu étrange de voir toutes les délégations sportives atterrir à Montéral pour ensuite se taper 3h30 de bus ou de train pour enfin se rendre au village olympique. En plus qu'il n'ya même pas de liaisons ferrovière rapide entre les deux villes (par contre, je reconnais qu'il y a une gare de Via rail tout proche de l'aéroport).

2) Avoir un vrai système de transport en commun et pas simplement de petits autobus. Vancouver a déjà deux skytrain (métro automatique surélevé) et construit justement une nouvelle ligne de l'aéroport au centre-ville.

3) Avoir de vraies montagnes proches. Sérieusement, vous pouvez me corriger sur ce point, mais où auraient lieu les compétitions de ski? Pour la descente, cela prend une grande montagne avec des pentes raides. Encore une fois, corrigez-moi.

4) Avoir déjà quelques infrastructures sportives dignes de ce nom. Une aréna, un anneau de glace, une poste de bob, etc. Québec n'a absolument rien du tout et devrait donc tout construire. C'est le fun mais ça coûte très cher.

5) Le Québec ne sait pas organiser des compétitions sportives majeures. Souvenez-vous du quasi fiasco des jeux de natation (le comité international avait mencacé Montréal de lui retirer l'organisation tellement le projet avançait mal) ou des outgames (bon cet exemple ne compte pas, ce sjeux étaient ridicules anyway). Bon sur ce point, donnons la chance au courreur, il s'agît de Québec. Néanmoins, je me souviens encore des nombreux cafouillages pour les fêtes du 400e, alors cela ne laisse rien présager de bon.

Au final, il est évident que des dizaines et des dizaines de villes sont mieux placées que Québec pour organiser les JO. Mais même sans aller chercher trop loin et en oublions le point 5, une meilleure candidature serait... Montréal!

Eh oui, Montéral a un aéroport, des transports publics, une aréna fonctionnelle, une infrastructure hotelière qui pourrait largement assumer l'afflux de clients, une expérience dans l'organisation des compétitions internationales (au final, les jeux de natation ont quand même eu lieu à Mtl et ce fût un franc succès, dès que le gouvernement a remplacé les sponsorfs absents; le grand prix de F1, etc). De plus, les Laurentides et leurs montagnes ne sont pas si loin.

De toutes manières, avec les JO de Vancouver en 2010, je pense que l'on pourra attendre encore longtemps avant de revoir les JO au Canada. Même si Québec est soi-disant la meilleure ville au monde.

7 commentaires:

Thomas a dit…
12 novembre 2008 à 07:32  

Le Mont Ste-Anne a été l'hôte de plusieurs épreuves de la coupe de monde de ski alpin et c'est à 40 km de Québec.

Dans le cas de Vancouver, une ville où il n'y a pratiquement pas de neige au sol en Hiver et où la température moyenne en février est de 5 celcius, les épreuves de ski se feront à Whistler, à 120 km de la ville...

Je ne suis pas vraiment pour les JO à Québec, mais les arguments que tu amènes ne volent pas très haut. Il y a aucune ville hôte qui possédait toutes les infrastructures nécessaires avant sa sélection officielle.

Anonyme a dit…
12 novembre 2008 à 07:53  

Québec a déjà été acceptée par le comité Olympique International. Toutes les infrastructures étaient prévues et considérées comme adéquates.
Le vote fut pris en 1995 et les jeux eurent lieu en 2002 ... à Salt Lake City. On a appris par la suite qu'il y avait eu fraude au comité Olympique pour l'optention de l'événement.
Le problème n'est pas de savoir si la ville est capable d'organiser des jeux mais si c'est une bonne chose qu'elle le fasse.
Toutes les activités peuvent se faire à une demie-heure de Québec sauf les épreuves de descentes qui auraient lieu à Petite-Rivière-Saint-François ( 60 minutes de route) le plus haut domaine skiable de l'est de l'Amérique. ( Pas mal plus haut que Tremblant)
L'aéroport de Québec vient tout juste d'être rénové et aggrandi. Les jeux olympiques d'hiver ont lieu dans de petites villes. Vancouver sera la ville la plus grosse à avoir jamais organisé des jeux d'hiver

Olivier a dit…
12 novembre 2008 à 11:09  

C'est vrai que les arguments avancés contre la candidature de Québec aux JO sont assez légers. Les infrastructures olympiques ne doivent pas être seulement vues comme du court terme, mais aussi comme des investissements pour le développement des athlètes et du sport amateur. Si c'est bien géré... et c'est surtout là le problème, les JO peuvent être très profitables pour une ville. Les jeux de Calgary et de Lillehammer par exemple ont généré des profits considérables. La ville de Québec peut très bien tenir des jeux d'hiver, d'ailleurs, sa candidature retenue pour les jeux de 2002 en est la preuve. Le problème de toute façon, c'est qu'avec la tenue des prochains jeux d'hiver à Vancouver, la candidature de Toronto et de Chicago pour les jeux d'été... va falloir attendre longtemps en maudit avant de voir les jeux revenir en Amérique du Nord.

Bryan Breguet a dit…
12 novembre 2008 à 11:13  

Les arguments ne sont pas CONTRE Québec, mais contre l'idée que Québec est la meilleure ville au monde, c'est tout.

Merci pour les info sur les compétitions de ski.

Gilles Laplante a dit…
12 novembre 2008 à 11:19  

Le nombrillisme rend aveugle. Ça m'étonne de vous.

Bryan Breguet a dit…
12 novembre 2008 à 12:45  

ne le prenez pas personnel, je ne suis pas opposé à Quebec, j'ai juste réagis aux propos de Charest, c'est tout.

Merci pour vos commentaires et vos informations.

Anonyme a dit…
13 novembre 2008 à 14:12  

Comme toutes les analyse faîtes sur ce blog, celle-ci est insipide et sans fondement pertinent.

Mais les auteurs sont si jeunes, il faut leur pardonner le manque de profondeur.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites