Charest toujours majoritaire

mardi 11 novembre 2008 ·

En utilisant (enfin) le dernier sondage Légermarketing, les nouvelles projections ne changent pas beaucoup. Le PLQ reste en territoires majoritaires, mais de très, très peu. Il y a 23 luttes serrées (victoire par moins de 5%) et le PLQ est impliqué dans les 23! Les projections présentées sont celles révisées pour ces luttes serrées (car comme je l'ai déjà expliqué, les projections bruttes accordent un taux de succès dans les luttes serrées bien trop élevé au PQ).

Tout reste possible cependant. L'ADQ n'est clairement plus dans le paysage politique québécois et ce parti se retrouve loin du 22-25% nécessaire pour que le mode de scrutin commence à être avantageux. Néanmoins, une légère hausse et l'ADQ peut empêcher une majorité. Quant au PLQ, il suffirait justement d'une très faible chute chez les francophones, au profit de l'ADQ justement, pour que Charest se retrouve au chômage.

2 commentaires:

@xe a dit…
11 novembre 2008 à 17:25  

Je sais que vous portez attention aux particularités régionales mais par exemple, dans Portneuf, est-ce que l'histoire D'Abitibi-Bowater dérangera le PLQ? Sinon on va perdre l'humoriste de l'Assemblée nationale, Raymond Francoeur.

Tlm l'a vu mais c'est à redécouvrir

http://www.youtube.com/watch?v=1KSBgvjNoEM

Bryan Breguet a dit…
11 novembre 2008 à 17:53  

je tiens compte des spécificités régionales générales. Un effet très isolé comme ABitibi Bowater, je ne peux aps inclure cela directement dans le modèle. Le plus simple et de manuelle enlever des points au PLQ p ex. Mais cela devient très arbitraire.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites