Les gauchistes et la propriété publique

jeudi 30 octobre 2008 ·

J'ai une question pour la gauche, j'admet ne pas m'attendre à des réponses intelligentes mais je me demande comment vous, ceux qui défendez la propriété publique, pouvez dégrader les lieux publics avec vos autocollants, grafitis et tout ce que vous inventez?

Non, mais quand je vais aux salles de bains de l'Université de Montréal j'aime bien ne pas voir pas un collant "gratuité scolaire" dans le mirroir. Quand je vais dans le métron, j'aimerai bien ne pas voir un collant "non à la privatisation, oui à la propriété publique" sur le troisiéme banc jaune de la station Pie IX (ironie que ca soit fait dans les métros qui appartiennent à la ville de Montréal).

Je m'adresse à tous ces gauchistes radicaux que j'ai accusé publiquement dans le passé d'essayer de transformer les salles de cours en tribune de la révolution prolétarienne. Pourquoi faites-vous passer votre message qui défend la propriété publique et le bien commun par des voies marginales et subversives qui dégradent la même propriété publique que vous sanctifiez? Ne parlons pas de la propriété que vous brisez souvent (comme vous avez fait à la bourse de Montréal en 2007), parlons juste de la propriété publique.

Alors que vous préparez à votre manifestation publique contre la privatisation des services publics, vous dégradez systématiquement la propriété publique dans le métro en mettant vos feuilles par dessus les emplacements publicitaires dans le métro qui financent ce service public.

Jamais des gens de droite comme moi, Bryan Breguet, Antagoniste et cie n'avons dégradé la propriété publique et jamais n'avons nous même pensé à dégrader la propriété privée. Nous écrivons des articles dans les journaux, parce que nos opinions sont réflechis et non pas le fruit d'une vision romantique de l'étudiant rebelle et subversif qui se bat contre le systéme.

Soyez cohérents un peu, je sais que c'est dur d'être conséquent mais vous frôlez l'incontinence intellectuelle là...

2 commentaires:

Anonyme a dit…
30 octobre 2008 à 14:13  

Je crois que vous avez fais un erreur dans votre deuxième lien! Il conduit vers un texte hors sujet.

Anonyme a dit…
25 janvier 2009 à 22:33  

"J'ai une question pour la gauche, j'admet ne pas m'attendre à des réponses intelligentes..."

"Jamais des gens de droite comme moi, Bryan Breguet, Antagoniste et cie n'avons dégradé la propriété publique et jamais n'avons nous même pensé à dégrader la propriété privée."

Je ne sais pas pourquoi, mais la vision de la droite (du moins celle véhiculé sur les blogues) est toujours teinté d'un très fort penchant (naturel je crois) pour la vision manichéenne. Mon groupe est sans tache alors que mes ennemis sont coupables de tout les maux.

La généralisation fait aussi parti intégrante des déclarations du genre, surtout sur antagoniste... Généraliser l'ensemble de la gauche à partir de quelques exemples relevant d'une frustration personnelle n'est pas un symbole d'objectivité. Tout les groupes ont un message à passer, la question est de trouver le bon moyen.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites