Congrés de l'Action démocratique

vendredi 24 octobre 2008 ·

J'aimerai vous accueuillir sur notre nouveau blogue et c'est pour vous souhaiter la bienvenue que je jette les gants et que je commence à frapper sur l'Action démocratique. Je devrai peut-être pas, aprés tout Confucius dit qu'il ne faut pas frapper sur un homme déjà au sol. Mais bon, j'ai pas cette sagesse encore.

Cette fin de semaine, les adéquistes se réunissent à Drummondville où ils seront 450 (selon Mario Dumont et comparativement à prés de 1000 il y a quelques mois) pour discuter d'autonomie. D'emblée, j'admet que certaines propositions sont bonnes, mais vagues. Je pense notamment à la proposition de faire en sorte que la croissance économique annuelle du Québec soit supérieure à la moyenne Canadienne. À part les gens de Québec Solidaire, je ne connais pas beaucoup d'individus qui seraient contre ce noble objectif. Quant à la position de plus de privé en santé, c'est la même position remâchée et recrachée à chaque conseil général du parti, rien de nouveau (rien de mal non plus, la position est bonne).

Toutefois, l'ADQ manque complétement la cible sur la question de l'éducation post-secondaire. La grande proposition serait de donner plus d'autonomie aux établissements et des les financer adéquatement. Par contre, nulle part voyons nous la proposition de donner l'autonomie aux universités de charger plus aux étudiants en fonction du programme choisi quitte à redistribuer une partie des revenus additionnels aux étudiants défavorisés. Mais, l'aile jeunesse du parti a cédé au lobbying de la Fédération des Étudiants Universitaires du Québec (FEUQ) et a réussi à faire passer l'idée d'indexer les frais de scolarité au revenu moyen des étudiants (en spinnant des faits qui ne sont pas complets - mais je reviendrai avec un post complet sur cette malhonnetêté intellectuelle).

Par ailleurs, l'ADQ veut créer un gros programme d'efficacité energétique qui n'est pas chiffré. Mais nulle part ne voit t'on une mention des tarifs d'électricité. Pourquoi? Il semble que le prix de l'électricité joue un rôle important dans l'utilisation qu'on fait de celle-ci? Mais l'ADQ avait déjà rejetté l'idée en 2007 de demander à la régie de l'énergie de considérer aussi le coût d'opportunité de l'électricité lorsqu'elle détermine les tariffs. Cela avait provoqué l'ire de André Caillé, l'ancien PDG d'Hydro Québec qui avait été invité au Congrés et qui avait défendu cette idée pour changer le comportement des consommateurs.


Quant à la réouverture de la constitution, c'est du remachâge de ce que Dumont a demandé en 2005 à Granby pour se faire dire non par Stephen Harper. C'est un peu ridicule, la constitution n'est pas sur les lévres de personne - je vois pas l'idée stratégique de Mario Dumont.

Mais bon, j'essaie plus de comprendre l'ADQ, mais je me permet d'en rire.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites