Sur les travailleurs de remplacement

mercredi 2 février 2011 ·

Les dispositions du code du travail du Québec qui interdisent le recours aux travailleurs de remplacement par un employeur lors d'un conflit de travail servent à créer un équilibre dans la négociation selon Bernard Landry. Toujours selon ce dernier, un resserrement de ses dispositions pour mettre fin au "loophole" utilisé par le groupe Québécor devraient rétablir l'équilibre.

Malheureusement, la question de l'équilibre est mal posée. Premièrement, il ne faut pas oublier que le code du travail contient des dispositions qui permettent à des travailleurs en conflit de travailler ailleurs (ce qui se passe avec Rue Frontenac). Uniquement sur ce point, on peut constater que la partie patronale entame la négociation avec un désavantage important. Ce désavantage est encore plus important si on considère que les "salaires" versés à même les fonds de grève sont déductibles d'impôts (ce qui peut leur assurer un revenu assez stable advenant un conflit).

Il ne faut pas oublier un fait essentiel: un rapport de force inéquitable mène à une réduction inévitable de la durée des conflits mais aussi à une hausse du nombre de conflits. Selon une étude de Duffy et Johnson dans Canadian Public Policy, les lois qui interdisent l’embauche de travailleurs suppléants pendant des arrêts de travail – notamment au Québec et en Colombie-Britannique – font en sorte que l’employeur assume la totalité des risques d’un conflit avec peu de chances de s’en sortir sans des coûts de négociation importants. Ce dernier aurait tendance à déployer des efforts pour réduire la durée des grèves et donc réduire le nombre de jours de travail perdus même si cela peut réduire l’investissement. C'est d'ailleurs ce qu'une étude de Budd et Wang remarque, des lois trop sévères sur l'embauche de travailleurs de remplacement ont un effet significatif sur la réduction de l'investissement privé.

Comme Bernard Landry, je crois qu'il y a un déséquilibre lors des négociations. Cependant, je pense qu'elles vont davantage en faveur de la partie syndicale.

--
Source:

Labor Policy and Investment: Evidence from Canada par John Budd and Yijang Wang dans le journal Labor and Industrial Relations Review, 57-3 (2004)

The Impact of Anti-Temporary Replacement Legislation on Work Stoppages : Empirical Evidence from Canada par Paul Duffy et Susan Johnson dans Canadian Public Policy, 35-1, (2009)

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites