Charest et les réduction d'impôts

mercredi 29 décembre 2010 ·

Alors que Jean Charest et son gouvernement connaissent des records d'impopularité (voir mon post projections en me basant sur le dernier sondage Crop), je voulais regarder le bilan de Charest au sujet des impôts.

Voici une graphique (cliquez dessus pour avoir une version agrandie) dont les données proviennent de mes estimations, en utilisant le Survey of Labour and Income Dynamics de 2008 et 2003. Il montre le montant moyen d'impôt sur le revenu (fédéral et provincial) payé par les résidents du Québec et de l'Ontario en fonction de leur revenu (en millier de dollars annuels). L'avantage de cette source de données, c'est qu'elle donne les impôts actuellement payé, donc en tenant compte des déductions, etc. Ce qui ressort est que si Charest a bel et bien baissé les impôts des Québec, l'Ontario a fait de même. Si bien qu'au final, le Québec est toujours à la traîne.

De plus, on pourra argumenter, avec raison, que ces baisses d'impôts ont participé à la forte hausse de la dette sous Charest, ou que de toutes manières, ces baisses ont été annulées avec les hausses des autres taxes (Assurance parentale, TVQ, etc). Mais cela va bien au-delà de ce graphique.

Note: pour la tranche au-delà de 100k, ne vous y fiez pas trop. La pente s'accentue car j'ai regroupé tout le monde gagnant au-dessus de 100k, donc cela fausse les calculs.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites