Coalition PLC-NPD: le Québec à part

lundi 31 mai 2010 ·

Angus-Reid vient de publier un sondage pancanadien dans lequel, en plus des questions habituelles sur les intentions de votes, il a posé quelques questions hypothétiques sur d'éventuelles coalitions NPD-PLC. Les résultats montrent que cette coalition, si dirigé par Igniatieff, ne remporterait que 34% des votes, loin derrière le score cumulé du NPD (19%) et du PLC (27%). Les Conservateurs passeraient de 35% à 40%, bénéficiant ainsi probablement de la venue de quelques Libéraux mécontents (ou NPD, mais cela serait plus étrange).

Un résultat fort étrange arrive si l'on propose cette coalition mais dirigée par Layton. Cette colaition remporterait non seulement 44% des votes à l'échelle canadienne (donc conservant ainsi quasiment tous ses votes), mais au Québec, elle serait à 44%, soit davantage que le score cumulé du PLC et du NPD! C'est amusant de constater cela.

Au final, je persiste à penser que si le PLC et le NPD sont prêts à un accord post-électoral, ils devraient en fait s'arranger avant l'élection pour retirer mutuellement quelques candidats. Le NPD pourrait se retirer dans plusieurs comtés au Québec alors que les Libéraux devraient céder des comtés dans l'Ouest canadien. Cette méthode aurait pour avantage d'annuler la séparation du vote "progressiste" dans des comtés serrées (la CB a par exemple beaucoup de luttes à 3).

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites