Élections en Grande-Bretagne: Je voterai pour ...

samedi 24 avril 2010 ·

Étant un loyal sujet de sa majesté la Reine d'Angleterre (eh oui, tous les Canadiens même les séparatistes le sont), je peux m'inscrire aux élections en Grande-Bretagne. Je suis donc un électeur dans la cirsconcription très gauchiste de Southwark-Bermondsey à Londres qui élit sans cesse depuis 1983 des députés du parti libéral-démocrate.

Commençons par une chose, la politique en Grande-Bretagne c'est un univers complétement différent de celui du Québec! Les politiciens sont majoritairement des gens éduqués dans l'art oratoire (en fait c'est une partie de la formation dans des écoles britanniques comme à Uxbridge) et les débats sont nettement plus baveux. Le contenu est parfois à désirer mais la rhétorique compense. C'est donc surprenant que 2010 est la première élection dans laquelle il y a un débat des chefs.

Mon inclinaison naturelle serait de voter pour les conservateurs. Cependant, je n'aime pas du tout David Cameron qui passe environ le quart de ses réponses à nous dire que la semaine avant il était à Plymouth et qu'il a rencontré un monsieur du nom de Paul qui dit que Gordon Brown est la réincarnation du diable puisqu'il laisse entrer trop d'immigrants. Cela nous laisse avec peu de contenu politique, mais en disant cela tout en regardant la réaction d'un échantillon d'électeurs britanniques aux commentaires de Cameron, on se retrouve avec peu de doutes à savoir ce que les britanniques pensent de l'immigration.

Je suis très mal à l'aise avec les commentaires et politiques de Cameron et ne réflète mes vues et en fait, malgré mes désaccords, je préfère Gordon Brown sur la question de l'immigration. Sur l'économie en général, mon inclinaison pour Cameron disparaît puisqu'il mélange un discours économique libéral avec un populisme assez tristement pathétique. En fait, il ne critique en rien l'idée des déficits massifs de la Grande Bretagne, il critique le "gaspillage" sous Brown qui n'était pas ciblé. Quant à Nick Clegg des libéraux-démocrates, il ne se gêne pas pour mélanger populisme aussi à politiques économiques de gauche.

Alors quelle est ma situation? Je me retrouve avec le dilemme suivant: est-ce que je préfère la défense des libertés individuelles sur le plan social ou celles sur le plan économique? Si je vote selon mon approche économique, je devrai favoriser David Cameron et les conservateurs non pas parce que j'aime Cameron mais parce qu'il n'est pas Nick Clegg(dont le populisme sur les banques est critiqué intelligement par John Redwood, MP) ni Gordon Brown. Sur le plan social, les travaillistes sont ceux qui sont les plus sensés au niveau de l'immigration selon moi . Plusieurs libéraux-démocrates sont favorables à la libéralisation de la marijuana, malgré que ce n'est pas dans le programme, sont contre le national ID Card (une banque nationale de données dans laquelle serait stockée les empreintes digitales, empreintes rétiniennes et autres) et sont aussi contre l'idée de David Cameron d'avoir un seuil d'immigration fixé.

En plus, je suis assez favorable à l'idée de l'Union Européenne (surtout sur le premier pillier qui permet notamment le marché unique) et le parti le plus euro-enthousiaste c'est les libéraux-démocrates qui veulent aussi réduire les subventions aux agriculteurs sous la Politique Agricole Commune tout en éliminant l'obligation de démanagement entre Bruxelles et Strasbourg pour le Parlement Européen (une dépense inutile de 200 millions d'Euros).

Alors est-ce-que je vote pour un parti conservateur qui a comme seuls avantages d'être remplis de libéraux classiques dirigé par un caméléon sans idées et de ne pas être ni les travaillistes ni les libéraux-démocrates sur les questions économiques? Ou bien je vote pour un parti libéral-démocrate qui est euro-enthousiaste et assez libéral socialement mais économiquement gauchiste et populiste? Assez tristes comme choix ... mais je pense que je vais voter libéral-démocrate dans l'espoir que comme le NPD en Saskatchewan, il se recentre advenant la prise du pouvoir.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites