Euh...quoi?

mardi 9 mars 2010 ·

Après avoir passer plusieurs années à proposer le prix unique, les librairies indépendantes proposent que le gouvernement fédéral s'oppose à la venue de Amazon au Canada. Premièrement, pensons à la violation évidente de la liberté de commerce que cela représenterait, sur cette base des librairies indépendantes pourraient aussi demander que Chapters, Indigo et Barnes & Nobles quittent le Canada!

Deuxièmement, ceux qui vont à l'Université de Montréal pourront apprécier comme moi comment on se faisait vider les poches quand on devait aller nos foutus manuels chez Olivieri ou à la librairie de l'université. Cependant, après ma première année j'ai commencé à acheter mes livres sur amazon.ca et amazon.com, cela m'a permis notamment d'acheter mes manuels d'économétrie et d'analyse de techniques économiques à 60% ou même 25% du prix affiché à l'université.

Troisièmement, il y a plein de livres qui m'intéresse notamment en histoire de la pensée économique ou en histoire économique qui ne sont juste pas présents dans les librairies francophones indépendantes. En fait, la plupart du temps je retrouve des livres de théorie marxistes ou nationaliste alors que je recherche des livres qui vont au délà de tels argumentations. Cependant, comme consommateur sur le marché des librairies indépendants, je suis plutôt seul et rare et plusieurs autres personnes comme moi sont privés des livres qu'on recherche. Amazon cependant me permet d'accéder à ces livres à faible prix et de les avoir directement chez moi au lieu de devoi me déplacer.

Quatrièmement, Amazon offre beaucoup pour les auteurs. Ils offrent de la publicité, une accessibilité accrue aux consommateurs et des prix plus bas sans réduire la prime de l'auteur. En fait, Amazon offre même que les auteurs mettent un lien sur leurs sites personnels et que si les gens passent par le site de l'auteur pour aller acheter sur amazon, l'auteur recevra un montant additionnel.

Je suis vraiment sidéré que des gens qui disent aimer les livres (je suis personellement un accro aux livres) et la diffusion de la connaissance par ceux-ci me proposent de limiter l'accès à ceux-ci pour se protéger comme détaillants!

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites