La nouvelle réglementation de Mme Beauchamps

vendredi 12 février 2010 ·

En prenant les données que Environnement Canada dévoile concernant les émissions de gaz à effets de serre provenant des véhicules polluants légers (vos automobiles de tous les jours), on remarque que la ministre de l'environnement avait tort, que Jim Prentice avait raison et que Dalton McGuinty a raison aussi : le Québec vient de faire un coup d'épée dans l'eau en réglementant les émissions de gaz produite par les véhicules légers.

Alors que tous les bloggeurs de droite ont noté le fait que le Québec ont noté que la part du marché Québécois est mineure en Amérique du Nord, je préfère noter que même si tout le monde devait suivre, les réductions possibles sur ce front sont minimes.



Quand je disais que Prentice avait peut-être raison, c'est parce que les émissions en kilotonnes provenant des véhicules a en fait baisser depuis 1990. Certes, cela a augmenté sur les camions, mais le réglement de la ministre ne touche pas aux camions, seulement aux véhicules légers. Alors ce que je me demande, c'est à quel point est-ce rentable en termes de coûts (versus les bénéfices de réduire les émissions) de s'attaquer à la réduction des émissions provenant de véhicules qui réduisent déjà. Si on regarde les chiffres, la ministre devrait bien s'attaquer aussi aux camions lourds à diesel qui semblent augmenter très rapidement.

Je pense qu'il s'agit seulement de petite politique sur le dos des consommateurs. Si la ministre était vraiment sincère, elle s'attaquerait aux camions lourds, mais c'est qu'elle a davantage peur de s'attaquer à un groupe qui est capable de s'organiser politiquement, ce qui n'est pas le cas pour les consommateurs.

--
P.S: Quand Mario Dumont parle de ça à son show pour ridiculiser Line Beauchamp, il devrait noter qu'il n'était pas d'accord avec la politique de son parti avancé par l'ancien député de Marguerite d'Youville de faire exactement ce que la ministre fait.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites