Bryan et Vincent: Bloc Alberta

lundi 8 février 2010 ·

Soumis à La Presse mais non-publié
--
Un Bloc Albertain pour la défense des intérêts de l’Alberta
Vincent Geloso et Bryan Breguet
Les auteurs sont tous deux diplômés en économie et politique de l’Université de Montréal et sont respectivement étudiant à la maîtrise en histoire économique à la London School of Economics et candidat au doctorat en économie à l’Université de la Colombie-Britannique.

L’Alberta est depuis quelques semaines la cible des attaques du Premier Ministre du Québec mais également de chercheurs autoproclamés tel Jean-François Lisée. Ce dernier ne passe pas deux jours sans poster sur son blogue afin de tous nous instruire sur les vraies raisons des problèmes du Québec : l’Alberta! Cette province a l’habitude d’être négligée par l’Est canadien depuis des décennies. Rappelons-nous de Trudeau et de sa tentative d’exproprier la nation albertaine de son pétrole. Oui nous parlons ici de nation tant le peuple albertain est différent de ses confrères canadiens. Imaginons le discours suivant tenu par un albertain :

Le fait est que l’Alberta ne compte que 28 sièges à la Chambre des Communes à Ottawa, comparativement à 75 pour le Québec. Ainsi, les politiciens fédéraux privilégieront toujours les intérêts du Québec. Le gouvernement conservateur actuel a certes une forte proportion d’Albertains, mais se retrouve à devoir plaire aux grandes provinces telles le Québec et l’Ontario. Ainsi, au final, aucun parti ne défend uniquement les intérêts de l’Alberta. Il est temps que cela change. Il nous faut créer un Bloc Albertain qui votera sur les projets de lois en fonction des intérêts de cette province. En 2006, chaque membre de la nation albertaine a envoyé $9,666 à Ottawa alors que chaque Québécois a contribué $5,649. Au cours des années 1990, nous les Albertains avons fait des efforts pour réduire nos dépenses dramatiquement, cela a contribué à créer un environnement économique dynamique. Si on inclut les transferts fédéraux dont la péréquation, on remarque que notre province a reçu $987 pour chaque albertain comparativement à 2,263 pour chaque Québécois. Autant dire que nous payons la facture d’avoir été responsable, le Reste du Canada abuse de nous.

Cela vous semble absurde? Pourtant quand un parti québécois vous propose de renier vos responsabilités et de ne penser qu’à vos intérêts personnels, vous avis est probablement fort différent. Il est naturellement plus facile de blâmer l’Alberta (ou le fédéral, cela dépend de la saison) pour des erreurs québécoises. Un secteur manufacturier (et forestier) qui sous-investit pendant des années? Oubliez cela, la vraie cause des problèmes québécois, c’est l’Alberta et son pétrole. La dette du Québec? Là aussi, c’est parce que les politiques fédérales ont toujours avantagé cette province de l’ouest canadien. Naturellement, le gros chèque de péréquation payé par nous autres, Albertains, ne compense qu’une infime partie des torts causés.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites