Une taxe sur le soda?

samedi 19 septembre 2009 ·

Le maire de San Franciso veut imposer une taxe sur le soda (ouioui, votre cannette de coca-cola). Gavin Newsom veut utiliser cette taxe pour réduire la consommation de soda qu'il qualifie comme un fléau nouveau qui rivalise avec le tabac.

Le but de la taxe est décourager la consommation de ce produit. En haussant le prix relatif des sodas (dans les magasins seulement et pas dans les restaurants), les méfaits de ce produit peuvent être contenus. Et c'est ici que je décroche.

Je peux débattre des vertus et de l'efficacité d'une taxe sur l'essence puisque les émissions produites générent une externalité pour d'une autre ou d'une taxe sur le tabac à cause que la fumée peut affecter d'autres personnes. En principe, on peut débattre des taxes pigouviennes. Cependant, je ne suis pas capable de saisir en quoi le soda peut générer des externalités négatives, surtout aux États-Unis. Considérant que la majeure partie du système de santé est privé, les gens assument eux-mêmes les effets de cette boisson. En fait, je pense que les effets de la caféine elevé dans le café doivent être plus problématique que le sucre et de la caféine dans ces boissons gazeuses. Et une boisson gazeuse n'est pas un fléau, et certainement pas au niveau de la cigarette.
Et même sur l'accusation que ca génère de l'obésité, je pense que c'est exagéré. Le 4.2 kilojoule d'énergie dans une calorie ne changera pas qu'il soit dans une canette de coke ou dans un BigMac! En fait, dans un trio chez McDonalds, la boisson gazeuse est celle des trois items qui produit le moins de calories.
En toute sincérité, je peux débattre de la validité de certaines taxes pigouviennes, mais celle-là n'a rien de pigouvien et n'a surtout rien d'efficace surtout que les effets d'une taxe ne réduirait pas tant la consommation des gens de familles plus aisées et affecterait davantage les plus démunis. Apprendre des comportements de santé adéquats à des gens, ca ne se fait pas avec une taxe, surtout une aussi ridicule.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites