Le Québec favorise les riches

jeudi 9 juillet 2009 ·

Voici un post qui fera plaisir à mon co-blogueur Vincent. En cherchant des données pour un papier que je co-écris cet été, je suis tombé sur ces pages de statcan, accessibles publiquement. Il s'agît des frais de scolarité moyens payés par les étudiants de premier cycle, par discipline. Vous avez les différentes provinces sur la gauche, il suffit de cliquer.

Regardez bien la discipline "médecine". En 2007-2008, au Québec, un étudiant à temps plein a payé 2203$, alors qu'un étudiant en sciences humaines a déboursé 2255$. Oui oui, vous avez bien lu, un étudiant en sciences humaines dépense davantage qu'un étudiant en médecine (hors frais afférents, et oui je suis au courant que les frais peuvent être élevés en médecine)!

Je sais que certains d'entre vous me diront qu'ainsi tout le monde a accès aux études de médecines. Néanmoins, est-ce vraiment juste que les futurs médecins payent carrément moins que les futurs sociologues qui coûtent bien moins chers à former (et qui gagneront moins pendant leur vie également)? Nous pourrions très bien mettre en place un système de prêts et bourses différenciés en fonction du programme d'étude. Ainsi, si un enfant d'une famille pauvre veut étudier en médecine, il recevrait davantage de bourses. Il est très facile de planifier une telle aide différenciée.

Par ailleurs, regardez les autres provinces, tel l'Ontario ou les étudiants en médecine payent 16000$ comparativement à 4616$ en sciences humaines. Ou encore la CB: 11610$ vs 4838$. Les médecins québécois peuvent bien nous parler de la différence de salaire avec leurs homologues du ROC, ils oublient de nous signaler que 5 ans en médecine leur aura couté environ 11000$ au Québec, alors qu'un ontarien aura déboursé 80000$ pour le même diplôme.

2 commentaires:

Anonyme a dit…
12 juillet 2009 à 16:41  

C'est çà ... puis, pendant les 30 années suivantes ils vont gagner $100,000 de moins par année, et vont payer 10% à 15% plus d'impôts

Bryan Breguet a dit…
12 juillet 2009 à 17:28  

Je ne dis pas le contraire, il n'empêche qu'ils n'en parlent jamais.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites