Vaches à lait

mardi 13 janvier 2009 ·

Tout le monde connaît mon amour fou et débordant (sarcasme exagéré) pour les agriculteurs et toute l'aide que l'État leur fournit. Eh bien imaginez ma joie et mon plaisir lorsque j'apprend que le 1er février, la Commission Canadienne du Lait va se rencontrer pour fixer les tarifs du lait à nouveau à la hausse.

Eh oui, continuons de subventionner des agriculteurs qui recoivent des millions et qui coûte $300,00$ par famille au Québec seulement (et qui a fait diminuer considérablement la consommation de lait).

Merci encore, vive l'Union des Producteurs d'Arnaques (Agricoles désolé).

2 commentaires:

Jean-Paul a dit…
13 janvier 2009 à 19:33  

Ceux qui doutent des dommages produits par le système de gestion de l'offre feraient bien de consulter le tableau 326-0021 de Statistiques Canada sur l'inflation. On y apprend bien des choses...

Par exemple, sans doute avez-vous entendu parler de la hausse des prix des céréales. Sachez qu'au Canada, les prix des céréales ont augmenté de 9,3% en 5 ans, soit moins que l'inflation générale qui s'est établie à 10,4%.

Voici les hausses de différentes catégories d'aliment:

fruits frais: +0,3%
légumes frais: -2,1% (oui, une baisse de prix)
poissons, fruits de mer: -2,7% (encore une baisse)
sucre: +6,3%

viande: +15%
poulet: +24%
lait: +15%
fromage: +23%
beurre: +13%
oeufs: +22%

J'invite bien sûr tout le monde à étudier davantage les informations données par StatCan.

Anonyme a dit…
25 janvier 2009 à 21:40  

Les prix indiqués, sont-il ceux que le consommateur paie ou celui que le producteur reçoit? Il serait intéressant de voir la marge de profit des transformateur de produits agricoles, comme les abattoirs par exemple.

C'est certain qu'on pourrait couper toute les subventions aux agriculteurs, mais d'après moi ça risque de causer des problèmes, non? Par rapport à l'autonomie de notre production alimentaire par exemple.

Latest projections

Latest projections
Click for detailed projections

Au sujet du blogue

Scientifiquement justes, politiquement incorrects
Une erreur est survenue dans ce gadget

Auteurs

Bryan Breguet est candidat au doctorat en sciences économiques à l’université de Colombie-Britannique. D’origine Suisse, il a passé les cinq dernières années au Québec au cours desquelles il s’est engagé en politique provinciale malgré le fait qu’il ne possédait pas encore la citoyenneté canadienne. Il détient un B.Sc en économie et politique ainsi qu’une maitrise en sciences économiques de l’université de Montréal. Récipiendaire de plusieurs prix d’excellences et bourses, il connaît bien les méthodes quantitatives et leurs applications à la politique.







Vincent Geloso holds a master’s degree in economic history from the London School of Economics, with a focus on business cycles, international development, labor markets in preindustrial Europe and the new institutional economics. His research work examined the economic history of the province of Quebec from 1920 to 1960. He holds a bachelor’s degree in economics and political science from the Université de Montréal. He has also studied in the United States at the Washington Centre for Academic Seminars and Internships. Mr. Geloso has been an intern for the Prime Minister’s cabinet in Ottawa and for the National Post. He has also been the recipient of a fellowship from the Institute for Humane Studies and an international mobility bursary from the Ministère des Relations internationales du Québec. Currently, he is an economist at the Montreal Economic Institute.

GB pour Geloso-Breguet's Fan Box

TopBlogues Add to Technorati Favorites